Propriété Intellectuelle : l'expression que les libristes ne veulent pas voir.

Suite à mon dernier article et à une discussion avec un ami, j'ai découvert que le site gnu.org avait une liste de mots et d'expressions déconseillées à l'emploi pour des raisons de communication. Dans mon article en question, je définis les libristes comme des producteurs de propriété intellectuelle, je ne le fait pas pour les offenser, mais pour me placer dans un contexte bien particulier : celui du droit, de la loi et au regard du Libre, celui d'une certaine validité factuelle (le Libre se reposant sur les licences qui sont, rappelons-le, des outils juridiques). Or l'ami en question me faisait remarquer que définir les libristes comme des producteurs de propriété intellectuelle était d'une certaine manière un gros trollage car les libristes travaillent à l'abolition de la propriété intellectuelle et donc que l'emploi de cette expression dans mon texte était au mieux risqué, au pire grossier et malhabile.

Et si on répondait à « Si on arrêtait d'utiliser les licences libres ? (au profit du domaine public) »

J'ai toujours considéré que le Libre était l'endroit dans lequel pouvaient se rassembler les créateurs de tout horizon et de toutes pratiques, en bref un mouvement.

2 Textes dont je ne sais que faire…

Je vous explique : ça fait plus de 6 mois que je suis sur l’écriture de 2 textes très différents. Pour les deux j’ai écrit environs une page et là je ne sais plus où aller avec. Est-ce que mes développements d’idées sont foireux ? Est-ce que j’ai juste pas assez de matière pour continuer à parler de ces sujets ? J’en sais rien… Donc je vous les partages pour recueillir vos avis, vos idées et vos blagues vaseuses. Avec l’espoir que vos réflexions m’amèneront à savoir si je dois les laisser tomber ou bien les continuer dans une autre voie.

La Transmission et l'oeuvre d'art (Avatarium 2013)

J'ai écrit ce texte dans le cadre de la participation de l'Association Formats Libres à la 14ème édition du festival stéphanois Avatarium dont le thème était La Transmission.

ERRATUM : Heavy rain, attention spoilers

Contrairement à ce que je défendais dans mon test d'Heavy Rain daté du 28 Juillet 2012, il est bien possible de faire « triompher » le tueur à l'origami, en tout cas de le faire s'en sortir impuni. Cela en foirant les QTE de la scène où la voiture de Shelby coule dans la rivière et en laissant mourir la jeune femme qui l'accompagne.

Test en fusion de Dishonored et de Far Cry 3

Dishonored et Far Cry 3 sont deux FPS (First Person Shooter) sorties fin 2012, ils sont aussi considérés comme les deux meilleurs FPS solo de cette année.

Dogmazic 2013

Voici les projets de l'association Musique Libre ! concernant la v3 de la plateforme/archive de musique libre Dogmazic prévu pour 2013, tout ça en vidéo :

L'Art Libre : Comment ça se passe ?

Le Libre est une philosophie issue de l'informatique et du web, qui une fois appliquée au monde réel se révèle souvent inutile et incongrue. La base réflexive de ce texte va être de clarifier les rapports entre les pratiques libristes et les pratiques plastiques et artistiques.

Diamond Trust Of London, Nintendo DS

Diamond Trust Of London (DToL) est un jeu étonnant à bien des égards. Tout d’abord, c’est un jeu de Jason Rohrer, connu pour ses jeux aux gameplays très innovants (Passage et Sleep is Death entre autres) donc dès le début on sait que ce jeu va être étonnant.

Mes Faces B

Je vous post ici mes morceaux de musique turbo-expérimentals réalisés pour des occasions diverses et variés.
RSS Icon


Mes Faces B

Je vous post ici mes morceaux de musique turbo-expérimentals réalisés pour des occasions diverses et variés.

article évolutif